Les Sœurs de la Charité

Sœur Jeanne-Antide

Le 11 avril 1799 elle fonde une petite école gratuite pour les filles et une cantine pour les pauvres à Besançon. Une communauté se développe et fonde plusieurs maisons en France et en Italie.
Nous sommes en 1807 quand Jeanne Antide redit à ses sœurs d'hier et d'aujourd'hui qui sont maintenant dans 25 pays, et à tous les enseignants : « éduquer la jeunesse, une responsabilité à assumer avec fidélité et intelligence, considérant leurs élèves comme des dépôts sacrés que le ciel leur confie, et comme des talents qu'il met entre leurs mains pour les faire valoir. »
Ces exigences fondamentales se retrouvent aujourd'hui adaptées, modernisées, au service de chaque milieu, chaque culture, chaque continent mais toujours fidèles à l'intuition première.
Jeanne Antide Thouret a été béatifiée par le Pape Pie XI le 23 mai 1926 et canonisée le 14 janvier 1934.

Les Sœurs de la Charité
247 rue Sœur Jeanne-Antide Thouret
74800 La Roche sur Foron
 
Visitez le site des Sœurs de la Charité : www.suoredellacarita.org
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 Texte de référence des Ecoles des Sœurs de la Charité

Croire tous ensemble, équipe éducative et personnel de maison en l'avenir de chaque jeune, au-delà de son retard scolaire, de ses problèmes ou même de ses échecs.
Proposer des méthodes de travail personnalisées, adaptées aux rythmes et aux aptitudes de chacun.
Connaître les jeunes, leur milieu familial et social, leurs aspirations propres, leur projet personnel.
Créer un climat de confiance pour qu'ils se sentent aimés, reconnus tels qu'ils sont.
Développer les qualités personnelles, le sens de la responsabilité, donner les repères de la vie chrétienne.
S'entraîner au respect de soi et des autres, à la solidarité et à l'accueil de la différence.
Promouvoir un enseignement de qualité dans une école ouverte aux réalités sociales, économiques, culturelles et religieuses.
Prendre en compte les multiples formes de pauvreté propres aux jeunes d'aujourd'hui.